[PDHRE logo]
People's Decade of Human Rights Education
PDHRE Home

Hot Topics

Human Rights and Globalization

Sign on! Declaration of Human Rights from a gender perspective

Women's Passport to Dignity - a call to participate!

Human Rights Conventions: Summaries

About PDHRE

Current Projects

Sharing Methodology & Learning Materials

Dialogue & Discourse

Get Involved!


Related Links


DECLARATION UNIVERSELLE DES DROITS DE L'HOMME (DUDH)

 
Introduction | Résumé | Texte integral

L’adoption de la déclaration universelle des droits de l’homme en 1948 « était la première fois qu'une communauté organisée de nations élaborait une déclaration des droits de l'homme et des libertés fondamentales. »

« Conçue comme étant "l'idéal commun à atteindre par tous les peuples et toutes les nations", la Déclaration universelle des droits de l'homme est effectivement devenue l'étalon permettant de déterminer dans quelle mesure sont respectées et appliquées les normes internationales en matière de droits de l'homme… »

Dans la proclamation de Téhéran, adoptée par la Conférence internationale des droits de l'homme qui s'est tenue en Iran en 1968, il est reconnu que "la Déclaration universelle des droits de l'homme exprime la conception commune qu'ont les peuples du monde entier des droits inaliénables et inviolables inhérents à tous les membres de la famille humaine et constitue une obligation pour les membres de la communauté internationale".

La Déclaration universelle des droits de l'homme se compose d'un préambule et de 30 articles énonçant les droits de l'homme essentiels et les libertés fondamentales auxquels peuvent prétendre sans discrimination tous les hommes et toutes les femmes du monde entier.

L'article 22, deuxième pierre angulaire de la Déclaration, introduit les articles 23 à 27 où sont énoncés les droits économiques, sociaux et culturels -droits auxquels peut prétendre toute personne "en tant que membre de la société". Cet article dit que les droits en question sont indispensables à la dignité de l'homme et au libre développement de sa personnalité et indique que toute personne est fondée à jouir de ces droits "grâce à l'effort national et à la coopération internationale". D'autre part, il prévoit des limites à la jouissance de ces droits dont l'étendue dépend des ressources de chaque pays.
 

--Extrait de la  « Charte internationale des droits de l’homme »

Fiche d’information # 2, Centre des Nations Unies des droits de l’homme

Introduction | Résumé | Texte integrale

Résumé non officiel


Article 1 :

Tous les êtres humains naissent libres et égaux.

Article 2 :

Chacun peut se prévaloir de tous les droits et de toutes les libertés sans distinction aucune.

Article 3 :

Tout individu a droit à la vie, à la liberté et à la sûreté de sa personne.

Article 4 :

Nul ne sera tenu en esclavage ni en servitude.

Article 5 :

Nul ne sera soumis à la torture, ni à des peines ou traitements cruels, inhumains ou dégradants.

Article 6 :

Chacun a le droit à la reconnaissance en tous lieux de sa personnalité juridique.

Article 7 :

Tous sont égaux devant la loi et ont droit à une égale protection de la loi.

Article 8 :

Toute personne a droit à la justice.

Article 9 :

Nul ne peut être arbitrairement arrêté, détenu ou exilé.

Article 10 :

Toute personne a droit à un procès équitable.

Article 11 :

Toute personne accusée est présumée innocente jusqu'à ce que sa culpabilité ait été légalement établie.

Article 12 :

Toute personne a le droit à la protection de sa vie privée.

Article 13 :

Toute personne a le droit de circuler librement et de quitter tout pays, y compris le sien, et de revenir dans son pays.

Article 14 :

Toute personne a le droit de chercher asile en d'autres pays.

Article 15 :

Tout individu a droit à une nationalité.

Article 16 :

Tout adulte a le droit le droit de se marier et de fonder une famille. Les hommes et les femmes ont des droits égaux au regard du mariage, durant le mariage et lors de sa dissolution.

Article 17 :

Toute personne a droit à la propriété.

Article 18 :

Toute personne a droit à la liberté de pensée, de conscience et de religion.

Article 19 :

Tout individu a droit à la liberté d'opinion et d'expression.

Article 20 :

Toute personne a droit à la liberté de réunion et d'association pacifiques.

Article 21 :

Toute personne a le droit de prendre part à la direction des affaires publiques de son pays.

Article 22 :

Toute personne a droit à la sécurité sociale et à obtenir la satisfaction des droits économiques, sociaux et culturels indispensables à sa dignité.

Article 23 :

Toute personne a droit au travail, à des conditions équitables et satisfaisantes de travail et à la protection contre le chômage, à un salaire égal pour un travail égal, à une rémunération équitable et satisfaisante lui assurant ainsi qu'à sa famille une existence conforme à la dignité humaine et de s'affilier à un syndicat.

Article 24 :

Toute personne a droit au repos et aux loisirs.

Article 25 :

Toute personne a droit à un niveau de vie suffisant pour assurer sa santé, son bien-être notamment pour l'alimentation, l'habillement, le logement, les soins médicaux ainsi que pour les services sociaux nécessaires.

Article 26 :

Toute personne a droit à l'éducation.

Article 27 :

Toute personne a le droit de prendre part librement à la vie culturelle de la communauté.

Article 28 :

Toute personne a droit à ce que règne, sur le plan social et sur le plan international, un ordre tel que les droits énoncés puissent y trouver plein effet.

Article 29 :

L'individu a des devoirs envers la communauté.

Article 30 :

Aucun Etat, groupement ou individu a le droit de détruire ces droits. Aucun droit humain ne peut violer un autre droit humain. Les conflits de droits doivent être résolus eut égard aux droits humains.


For more information, please contact PDHRE:

The People's Movement for Human Rights Education (PDHRE) / NY Office
Shulamith Koenig / Executive Director
526 West 111th Street, New York, NY 10025, USA
tel: +1 212.749-3156; fax: +1 212.666-6325
e-mail: pdhre@igc.org